Mangez Québec

Grignoter des légumes....sous toutes leurs formes

Quand on pense à manger des légumes en collation, les crudités deviennent le choix le plus facile. Pourtant, l’intégration des légumes en collation peut prendre plusieurs directions. Pleins feux sur les idées futés pour consommer des légumes autrement.

Des légumes dans nos desserts

Alors que nous tentons de diminuer notre consommation d’aliments transformés, les recettes de muffins ou galettes maison sont très populaires. Vous avez remarqué que les recettes sucrées intégrant des légumes sont de plus en plus en vogue? Bien que cette idée ne date pas d’aujourd’hui (pensons entre autres au gâteau aux carottes ou aux muffins aux courgettes), une plus grande variété de légumes est aujourd’hui intégrée aux collations et desserts.

Tout comme les purées de fruits, les légumes réduits en compote vous permettront de diminuer la quantité de gras à intégrer à votre recette. Troquer 50% de l’huile ou du beurre d’une recette originale par une purée de légumes. Attention cependant de sélectionner des végétaux dont la teneur en sucre est plus élevée. Pour les desserts ou collations, on pense notamment aux betteraves, courges, patates douces, carottes ou panais.

Envie de vous lancer? Voici quelques inspirations :

 

 Brownies aux betteraves
  Gâteau aux courgettes
 Cupcake au panais
Galettes aux patates douces
 Pain aux panais
 Crumble à la citrouille
 Pain aux courges et pommes
Ajouter des légumes à vos préparations vous permettra de :

  Diminuer la teneur en matière grasse de    50%
  Obtenir un produit très moelleux
  Ajouter des vitamines et minéraux
Légumes déshydratés

Bien malgré nous, le gaspillage alimentaire est un réel fléau dans les pays industrialisés. Plusieurs jettent des légumes ayant perdu du « pep » dans le réfrigérateur. Pour réduire le gaspillage, on tente de cuisiner les légumes flétris.

En plus des traditionnels potages « Touski », la déshydratation des légumes peut s’avérer très efficace pour prolonger leur durée de vie.

Avantages 

Durée de vie : les aliments déshydratés ont une longue durée de conservation

Valeurs nutritives Les valeurs nutritives sont conservées lorsque la température de séchage n’est pas trop élevée. On préfère donc un séchage plus long, à faible intensité (maximum 45°C). Déshydrater vos légumes à faible chaleur vous permettra entre autres de conserver les vitamines hydrosolubles (B et C, par exemple) qui seraient affectées par une température plus élevée.

Utiliser un déshydrateur?

Le déshydrateur demeure le meilleur moyen de sécher ses légumes en raison du peu d’énergie consommé en comparaison avec un four traditionnel.

Croustilles de légumes

Bien que les croustilles de légumes du commerce ne présentent pas les valeurs nutritives les plus intéressantes, la version maison peut, pour sa part, s’avérer une belle option. Utiliser la mandoline pour couper de fines tranches de légumes-racines de votre choix. Déposer les tranches de légumes sur une plaque de cuisson, puis vaporiser une huile végétale. Saupoudrer d’épices, au goût, et cuire 90 minutes à 105 °C (225 °F).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur
Isabelle Huot, docteur en nutrition

Would you like to receive our newsletter ?

Get the most recent news about your produce growers, the latest scoop on upcoming events, and fresh information about Quebec fruit and vegetables. In french only.