Mangez Québec

La diète méditerranéenne, au cœur de la santé

C’est au début des années 60 que le chercheur Ancel Keys a découvert le profil de santé favorable des habitants de la Crète, berceau de la diète méditerranéenne. Comparé à des pays comme la Finlande et les États-Unis, les habitants de cette île grecque souffraient beaucoup moins de maladies cardiovasculaires. C’est en fouillant du côté de leur alimentation qu’on a pu identifier plusieurs facteurs qui les protégeaient.

Les caractéristiques de la diète méditerranéenne

Cette diète, qui porte ce nom un peu à tort puisqu’elle n’est surtout pas un régime amaigrissant, est caractérisée par 9 facteurs alimentaires.

  1. Elle est riche en légumes
  2. Elle est riche en fruits
  3. Elle contient beaucoup de produits céréaliers non raffinés
  4. Elle inclut comme source de gras principale, l’huile d’olive (jusqu’à 23 litres en moyenne par habitant en Grèce vs à peine un litre pour les Canadiens)
  5. Elle est riche en protéines végétales (légumineuses et noix)
  6. Elle contient beaucoup de poisson
  7. Elle contient très peu de viande
  8. Elle contient peu de lait mais du fromage et du yogourt
  9. Elle inclut un apport modéré en vin

L’organisme américain sans but lucratif Oldways, qui a pour mission d’améliorer la santé de la population à travers différentes initiatives, a lancé en 1993 une pyramide qui nous sert de guide pour suivre ce modèle d’alimentation (voir image). Un peu à l’image du Guide alimentaire canadien, cette pyramide nous incite à manger davantage de fruits et de légumes lesquels sont gages de santé. Les desserts sucrés ne devraient pas non plus être consommés au quotidien. La viande rouge est classée dans la catégorie « mensuellement » ce qui risque d’être difficile à mettre en pratique au Québec… Pourtant, si déjà les Québécois augmentent leur consommation d’aliments du règne végétal, ils amélioreront leur profil de santé. Augmenter la place des fruits et des légumes dans notre assiette est déjà un geste qui nous rapproche du modèle méditerranéen.

Si on veut appliquer entièrement le concept, il faudrait arroser nos légumes d’huile d’olive, une source de bons gras et d’antioxydants. Le choix d’une huile d’olive extra-vierge (donc non raffinée) est important puisque le raffinage implique une perte importante de composantes antioxydantes. Des chercheurs ont démontré récemment que l’huile d’olive contenait une molécule qui aurait des propriétés similaires à l’ibuprofène (Advil) lui conférant un rôle dans le traitement des conditions inflammatoires. Le régime méditerranéen incorpore une abondance de produits céréaliers en misant sur les grains entiers. Contrairement à la croyance populaire, ces aliments ne font pas engraisser puisque les Méditerranéens affichent un poids plus faible que les Nord-Américains. La viande est aussi délaissée au profit des légumineuses et du poisson, des aliments pas suffisamment consommés au Québec. Si le lait ne fait pas partie des habitudes alimentaires en Méditerranée, c’est bien parce que plusieurs personnes souffrent d’intolérance au lactose. Pour rencontrer leur apport en calcium, ils se tournent alors vers le fromage (souvent de brebis) et le yogourt nature, lequel est souvent aromatisé d’un coulis de fruits. Enfin, le vin, surtout le rouge, est consommé tous les jours, ce qui rend le régime encore plus agréable à suivre…

Si les études sur ce mode d’alimentation ont débuté au cours des années 60, la diète méditerranéenne est encore d’actualité puisqu’elle intéresse toujours les chercheurs. On a pu démontrer qu’en plus de prévenir les maladies cardiovasculaires, cette diète réduisait le risque d’obésité, de diabète de type 2 et de plusieurs types de cancer. Récemment, des chercheurs ont également montré que l’adoption de ce régime réduisait les risques de maladies de Parkinson et d’Alzheimer, deux conditions qui touchent nos populations vieillissantes. Les propriétés anti-inflammatoires du régime pourraient aussi réduire les douleurs associées à l’arthrite rheumatoїde. Considérant l’ensemble de ces bénéfices, nous devrions tous tenter d’intégrer les principes du régime méditerranéen dans notre quotidien. 

Vous voulez recevoir notre infolettre?

Recevrez par courriel les dernières nouvelles concernant vos producteurs maraîchers, de délicieuses recettes à essayer et de nombreux renseignements sur les fruits et les légumes du Québec.