Mangez Québec

Trucs et astuces pour manger local

Manger local c’est gagnant pour tout le monde, et plus que jamais depuis cette période de pandémie et d’incertitude qui perdure depuis la mi-mars.  Manger local et préférer les produits d’ici est beaucoup plus facile qu’on ne le croirait, et nous permet de profiter d’aliments beaucoup plus frais, cueillis à pleine maturité et donc, plus savoureux et riches en nutriments, de réduire notre empreinte écologique sur la planète, d’encourager et de stimuler l’économie québécoise, tout en montrant notre reconnaissance à nos producteurs d’ici.  Pour la plupart mangez local est un choix évidant durant la période estivale, mais saviez-vous que c’est possible de manger local à l’année longue?

1.      Le calendrier des produits de saison et des arrivages nous permet d’adapter et inspirer nos menus en fonction de la disponibilité de nos fruits et légumes frais.  Il est offert dans la section Produits et arrivages du site internet de Mangezquebec.com, un site dédié aux consommateurs et rempli d’informations précieuses.

2.      Pour les repérer facilement à l’épicerie et aux marchés publics, il suffit de chercher le logo Aliments du Québec, mais aussi lire les étiquettes ou en demander la provenance aux préposés et exposants.  Nous pouvons aussi consulter la liste des 180 marchés publics du site de Mangezquebec.com et partir à la découverte de nouveaux marchés publics situés près de chez nous ou plus loin.   

3.      Le site de Mangezquebec.com nous offre également une liste de producteurs du Québec.  Certains ont des kiosques sur le bord des routes, d’autres ouvrent leurs portes à l’auto-cueillette, une superbe activité estivale qui nous permet non seulement de faire des économies, mais aussi de faire des provisions pour l’hiver de nos fruits et légumes locaux préférés afin de prolonger le plaisir tout au long de l’année!  Prenons aussi le temps de jaser avec les producteurs, ils sont une source d’information quant à la préparation et conservation des aliments qu’ils vendent.

4.      Pourquoi ne pas explorer différentes méthodes de conservation de ces fruits et légumes comme la mise en conserve, la congélation, la déshydratation et la lactofermentation?  Sauce tomate, petits fruits congelés, confitures et purées, légumes variés marinés, choucroutes, relishs, chutneys, pestos, tranches de pommes, de tomates ou canneberges séchées…les possibilités sont infimes.  Plus besoin de rêver d’une bonne tarte aux fraises en plein hiver, on n’aurait qu’à en décongeler un paquet, puis mettre les mains à la pâte et déguster le tout en peu de temps!    

5.      Par contre, ne nous limitons pas seulement aux fruits et légumes frais.  Nous avons beaucoup plus de choix pour profiter de ces produits si on explore aussi les fruits et légumes vendus déjà surgelés, séchés et fermentés.

6.      Finalement, de nos jours avec l’abondance de produits de serres on a accès à plusieurs fruits et légumes produits au Québec à l’année longue, beaucoup plus frais et nutritifs que ceux importés.  Le marché agricole québécois explose depuis les dernières années, profitons-en! 

Auteur
Sylvia Meo, Diététiste/Nutritionniste – Pour plus de conseils sur la nutrition, les aliments et le bien-être :…
@thefoodfullife

Vous voulez recevoir notre infolettre?

Recevrez par courriel les dernières nouvelles concernant vos producteurs maraîchers, de délicieuses recettes à essayer et de nombreux renseignements sur les fruits et les légumes du Québec.