Mangez Québec

Cuisiner les betteraves du Québec sans en gaspiller un morceau!

Notre beau climat nordique nous prive peut-être de fruits et de légumes exotiques, mais nous ne sommes pas en reste, puisque nous avons accès à une belle variété de légumes racines au Québec. La betterave est la plus colorée de tous et, à notre plus grand bonheur, se conserve pendant des semaines. Voici donc quelques idées pour la manger sans modération et ainsi éviter de la gaspiller.

La conservation

La betterave se conserve plusieurs semaines dans un endroit frais et sec.

Il est conseillé d’acheter des betteraves fraîches et de les cuisiner, plutôt que de les manger crues. Attention, car la betterave crue peut être très toxique pour certaines personnes avec de plus grandes sensibilités alimentaires. En hiver, on achète de plus petits sacs et on les cuisine rapidement.

Certaines personnes se procureront un bac de sable dans lequel ils plongeront les betteraves afin de prolonger leur durée de vie. Cette méthode de conservation ancestrale a fait ses preuves depuis des siècles et mériterait qu’on lui porte attention.

Hommage aux betteraves flétries

Les betteraves flétries ne sont pas moins intéressantes à cuisiner, au contraire! Plus sucrées et moins longues à cuisiner, elles vous permettront de faire des économies énergétiques considérables. Pensez-y! Une betterave bien fraîche est bien appétissante, mais longue à cuire, tandis que la betterave flétrie réduit considérablement le temps de cuisson. Pensez à la faire griller au four, en l’assaisonnant d’huile et d’épices. Elle sera prête à intégrer dans vos recettes. D’ailleurs, un sandwich garni d’une tranche de betterave grillé fera votre journée!

Utiliser les betteraves comme assaisonnement

Vous arrive-t-il de cuisiner trop de betteraves et de vous lasser d’en manger? Sachez que la betterave est un excellent assaisonnement! Elle ajoutera une touche de couleur et un petit goût sucré à vos recettes de base. Par exemple, ajoutez une betterave cuite ou une petite portion de purée dans votre mélange à crêpes ou à pain doré. Vous obtiendrez de magnifiques crêpes roses au goût délicat. Elle ajoutera également de l’onctuosité à un surplus d’humus qui manque de pep. Aveez-vous déjà pensez cuisiner un betteeziki? Cette trempette colorée sera tout aussi bonne que la traditionnelle tzaziki de concombre, mais la beetterave ajoutera un petit umami de saveur d’ici! Finalement, le jus de cuisson des betteraves peut également obtenir une 2e vie avant d’être jeté. Faites-y cuire vos grains, des pâtes blanches ou des vermicelles de riz afin de les colorer et d’ajouter un peu de soleil dans votre assiette.

Et les fanes dans tout  ça?

À cette période, il n’y a plus de fanes pour les betteraves du Québec. Si vous en trouvez à l’épicerie, c’est signe qu’elles viennent d’ailleurs. Choisissez plutôt celle de notre belle province, vous encouragerez un producteur d’ici. Toutefois, lorsque la saison reprendra, sachez que vous pourrez cuisiner les fanes de betteraves dans toute leur splendeur! Cuisinez-les comme vous le feriez pour de la bette à carde. Faites-en des cigares aux fanes de betterave, hachez-les finement pour ajouter dans vos salades vertes, faites-les frire dans un poêle… Les possibilités sont infinies, tout comme les épinards ou autres verdures. Le pesto de fanes de betteraves est aussi délicieux et sera une bonne base pour une multitude de recettes.

Auteur
Florence-Léa Siry, experte de la lutte au gaspillage alimentaire
https://www.facebook.com/florenceleasiry

Vous voulez recevoir notre infolettre?

Recevrez par courriel les dernières nouvelles concernant vos producteurs maraîchers, de délicieuses recettes à essayer et de nombreux renseignements sur les fruits et les légumes du Québec.